La certification DIGITT?

Cette nouvelle certification détermine les compétences dans 9 grands domaines du numériques: la communication, les contenus, le web marketing, la mobilité, l’expérience client, le collaboratif, la donnée, la technologie et le commerce connecté.

Pourquoi avoir passé la certification DIGITT?

1. La curiosité.

Tout d’abord, par curiosité. La plupart des certifications sont faites pour des spécialistes de domaines précis. Par contre certains spécialistes ne sont pas aussi à l’aise sur d’autres terrains numériques pourtant vitaux pour une entreprise. J’ai par hasard vu une affiche à Meudon, et me suis rendu sur le lieu d’examen qui était le Potager du Dauphin.

2. Le constat actuel sur l’avancement du numérique en France: Mayday !

Ensuite, les sujets de transformation numériques m’intéressent beaucoup. Les entreprises ont tout à y gagner: efficacité, réduction des coûts, image…

Hors pour l’instant elles restent encore très frileuses en France. La peur du changement les pousse à camper sur des positions souvent absurdes. Les grands groupes ne sont pas épargnés (Renault avec son ransomware lié à ses ordinateurs et systèmes dépassés, la SNCF qui a du mal à se séparer de ses bugs logiciels répétitifs et met ses passager en retard et en colère régulièrement).

Et ceux dont on ne parle pas forcément mais qui sont au bord de la rupture.

Une histoire vécue…

Il m’est arrivé pas plus tard qu’hier d’abandonner une commande dans un IKEA parce-que le système de gestion des stocks était inopérant (la vendeuse essayait d’obtenir une réponse du service informatique en vain). Combien de chiffre d’affaire IKEA a perdu ce jour là? Quelle image a-t-elle auprès de ses clients après un jour comme celui-ci? Et enfin, peut-on toujours se cacher derrière “les mystères de l’informatique”?

Il m’est arrivé de télécharger des applications IOS qui ne fonctionnent tout simplement pas. Dernier exemple en date: une application pour faire du fitness “7 minutes 7 mouvements”, essayez, vous verrez…

3. La “disruption” numérique est en cours

Les sociétés ayant beaucoup investi dans ces systèmes ne sont pas forcément prêts à le faire régulièrement. C’est là que le bas blesse: les particuliers ont des systèmes maison beaucoup plus élaborés, et s’en rendent compte. On passe commande à la maison sur Amazon et on est livrés le lendemain. On partage des photos, et on les commente. On chat en groupe…

Car oui, les outils utilisés à l’intérieur des entreprises se voient depuis l’extérieur. On essaie de les cacher, de les déguiser, mais chassez le naturel, il revient au galop… Oui, ce sont bel et bien des humains utilisent les outils! Ces humains sortent de l’entreprise, et racontent ce qu’il se passe.

4. Zorro est arrivé

C’est là que les consultants certifiés DIGITT peuvent entrer en scène à mon goût. Convaincre d’avancer, accompagner au changement, comprendre les enjeux à 360° pour prévenir les effets domino, ou réactions en chaine. Mettre en oeuvre les solutions choisies avec les métiers et la direction.

 

Comment s’est déroulée la certification DIGITT?

Ce sont donc 50 questions à choix multiples, et votre temps est limité à 90 mn.

Vous entrez dans la salle d’examen, on vous donne un login/mot de passe, et vous pouvez commencer le test en suivant les étapes indiquées.

Les questions ne sont ni faciles ni difficiles: les réponses coulent de source pour ceux qui ont déjà rencontré le sujet.

Certaines questions sont très intéressantes, et mériteraient d’être étoffées. D’autres parlent de sujets tellement vastes que la réponse vrai/faux 0/1 n’est pas évidente.

Dans l’ensemble, je trouve que le choix des thèmes est bien choisi, et très orienté Web.

Quel score ai-je obtenu?

Que vais-je faire de cette certification?

Vous la montrer!

Pour les clients existants, je souhaite montrer que je suis toujours à la page, et que je ne suis pas trop dépassé, même si je suis né dans les années 70.

Pour les nouveaux clients, qui pourront découvrir et choisir dans le panel des compétences présentes.