Etude de cas

Retour d’expérience sur la certification DIGITT

00transition numérique décembre, 17

La certification DIGITT?

Cette nouvelle certification détermine les compétences dans 9 grands domaines du numériques: la communication, les contenus, le web marketing, la mobilité, l’expérience client, le collaboratif, la donnée, la technologie et le commerce connecté.

Pourquoi avoir passé la certification DIGITT?

1. La curiosité.

Tout d’abord, par curiosité. La plupart des certifications sont faites pour des spécialistes de domaines précis. Par contre certains spécialistes ne sont pas aussi à l’aise sur d’autres terrains numériques pourtant vitaux pour une entreprise. J’ai par hasard vu une affiche à Meudon, et me suis rendu sur le lieu d’examen qui était le Potager du Dauphin.

2. Le constat actuel sur l’avancement du numérique en France: Mayday !

Ensuite, les sujets de transformation numériques m’intéressent beaucoup. Les entreprises ont tout à y gagner: efficacité, réduction des coûts, image…

Hors pour l’instant elles restent encore très frileuses en France. La peur du changement les pousse à camper sur des positions souvent absurdes. Les grands groupes ne sont pas épargnés (Renault avec son ransomware lié à ses ordinateurs et systèmes dépassés, la SNCF qui a du mal à se séparer de ses bugs logiciels répétitifs et met ses passager en retard et en colère régulièrement).

Et ceux dont on ne parle pas forcément mais qui sont au bord de la rupture.

Une histoire vécue…

Il m’est arrivé pas plus tard qu’hier d’abandonner une commande dans un IKEA parce-que le système de gestion des stocks était inopérant (la vendeuse essayait d’obtenir une réponse du service informatique en vain). Combien de chiffre d’affaire IKEA a perdu ce jour là? Quelle image a-t-elle auprès de ses clients après un jour comme celui-ci? Et enfin, peut-on toujours se cacher derrière “les mystères de l’informatique”?

Il m’est arrivé de télécharger des applications IOS qui ne fonctionnent tout simplement pas. Dernier exemple en date: une application pour faire du fitness “7 minutes 7 mouvements”, essayez, vous verrez…

3. La “disruption” numérique est en cours

Les sociétés ayant beaucoup investi dans ces systèmes ne sont pas forcément prêts à le faire régulièrement. C’est là que le bas blesse: les particuliers ont des systèmes maison beaucoup plus élaborés, et s’en rendent compte. On passe commande à la maison sur Amazon et on est livrés le lendemain. On partage des photos, et on les commente. On chat en groupe…

Car oui, les outils utilisés à l’intérieur des entreprises se voient depuis l’extérieur. On essaie de les cacher, de les déguiser, mais chassez le naturel, il revient au galop… Oui, ce sont bel et bien des humains utilisent les outils! Ces humains sortent de l’entreprise, et racontent ce qu’il se passe.

4. Zorro est arrivé

C’est là que les consultants certifiés DIGITT peuvent entrer en scène à mon goût. Convaincre d’avancer, accompagner au changement, comprendre les enjeux à 360° pour prévenir les effets domino, ou réactions en chaine. Mettre en oeuvre les solutions choisies avec les métiers et la direction.

 

Comment s’est déroulée la certification DIGITT?

Ce sont donc 50 questions à choix multiples, et votre temps est limité à 90 mn.

Vous entrez dans la salle d’examen, on vous donne un login/mot de passe, et vous pouvez commencer le test en suivant les étapes indiquées.

Les questions ne sont ni faciles ni difficiles: les réponses coulent de source pour ceux qui ont déjà rencontré le sujet.

Certaines questions sont très intéressantes, et mériteraient d’être étoffées. D’autres parlent de sujets tellement vastes que la réponse vrai/faux 0/1 n’est pas évidente.

Dans l’ensemble, je trouve que le choix des thèmes est bien choisi, et très orienté Web.

Quel score ai-je obtenu?

Que vais-je faire de cette certification?

Vous la montrer!

Pour les clients existants, je souhaite montrer que je suis toujours à la page, et que je ne suis pas trop dépassé, même si je suis né dans les années 70.

Pour les nouveaux clients, qui pourront découvrir et choisir dans le panel des compétences présentes.

 

Amazon : l’entrepôt géant en région parisienne en passe de prendre vie !

00E-commerceTags: , , , octobre, 17

Amazon a récemment annoncé la construction de son sixième entrepôt en France à Brétigny-sur-Orge, dans l’Essonne. Installé sur le site de l’ancienne base aérienne Félix Brunet, le nouvel entrepôt sera donc le plus grand de France. Ce nouvel entrepôt devrait disposer d’une superficie de plus de 140 000 m2 et devrait ouvrir ses portes en septembre 2018.

L’implantation de ce site contribue à la stratégie d’Amazon de renforcer sa présence en Europe et dans l’hexagone. Avec cet entrepôt, l’entreprise bénéficiera d’un accès aux axes routiers cruciaux que constituent l’autoroute A6 et la francilienne. La capacité de distribution du groupe devrait donc être encore améliorée pour les clients français. Par ailleurs, l’implantation de l’entrepôt pourrait ramener jusqu’à 500 emplois dans le secteur.

Entrepot amazon

L’ouverture d’un entrepôt supplémentaire confirme donc la stratégie de renforcement du groupe. Cette dernière se manifeste au travers du maillage territorial mondial qu’est en train de réussir la firme. Elle s’affirme par ailleurs via le développement d’applications comme l’assistante personnel Alexa, des lunettes connectées, … En outre, les entrepôts d’Amazon sont également un lieu privilégié de l’innovation au travers de robots et d’objets connectés permettant d’optimiser la gestion des stocks.

Amazon ne cesse ainsi d’innover et de développer sa présence. La croissance du géant semble en effet ne pas pouvoir s’arrêter et nous voyons encore de beaux jours se dessiner pour l’entreprise !

Publicité : facebook va plus loin dans son ciblage

00DématérialisationTags: , , septembre, 17

Facebook a annoncé le 21 septembre l’introduction de nouveaux outils afin de séduire encore plus les annonceurs. Le plus grand réseau social du monde dévoile une possibilité toute neuve : cibler des utilisateurs en fonctions des magasins qu’ils visitent.

Si vous avez autorisé Facebook à accéder à la fonction GPS de votre téléphone, la firme se fera désormais une joie de récolter vos données de fréquentation de certaines enseignes. Ainsi, si vous allez dans un magasin, vous serez considéré comme client et l’enseigne pourra vous cibler avec des publicités comme des offres spéciales pour les détenteurs d’une carte de fidélité. On peut imaginer un développement plus global pour des bars par exemple qui pourraient vous faire venir avec des offres spéciales ou de nouvelles offres à leurs menus.

Pub facebook

Le géant de la Silicon Valley met en avant auprès des annonceurs que près de 90% des ventes se réalisent encore dans des magasins physiques. Facebook propose ainsi aux enseignes d’établir un lien encore plus fort avec leurs clients. L’objectif de cette innovation est de pouvoir impacter des clients qui achètent « hors ligne » et de pouvoir interagir avec eux : chose qui était beaucoup moins évident avant l’introduction de cet outil. Ce dernier n’est toutefois disponible que dans une dizaine de pays pour le moment mais devrait se généraliser au fur et à mesure des développements à venir.

Facebook met en avant l’exemple de la chaine KFC qui utilise cette possibilité aux Etats Unis. Steve Kelly, le directeur média et digital de KFC aux Etats Unis, affirme ainsi que le cout par visite pour certaines campagnes se situe entre 0,50 et 2$ : un coût plutôt faible pour un retour sur un investissement élevé.

Pour finir, il convient de souligner qu’il reste possible pour les utilisateurs de facebook de désactiver cette fonction. Il suffit pour cela de se rendre dans le Advertiser Help Center. A noter que cette nouvelle possibilité offerte par Facebook pourrait lui permettre, de réduire son écart de performance avec le numéro un de la publicité en ligne, et son concurrent auprès des annonceurs : Google.